À la découverte des meilleurs concerts de l’histoire française

La musique a su de tout temps dictée la cadence du monde. Plusieurs générations avant nous ont été sublimement marquées par de géants concerts musicaux qui laissent une empreinte indélébile dans l’histoire française. De nos jours, on assiste également à une plus large expansion du secteur. Mais, il importe beaucoup de découvrir pour l’histoire française les meilleurs concerts qui ont à jamais marqués les cœurs de milliers de fans. D’ailleurs, connaître le passé glorieux de l’univers musical français et les meilleurs concerts qui font sa particularité est devenu le but de bon nombre de citoyens qui s’affectionnent particulièrement aux entreprises musicales. Si vous faites partie de ce lot d’adeptes musicaux découvrez alors avec nous cette brève revue des meilleurs concerts jamais tenus sur le territoire français.

Johnny Hallyday au Zénith en 1984

Les concerts sont indissociables de l’aura de l’artiste Johnny Hallyday. Ce denier fit son apparition dans un Zénith en France fraîchement inauguré dans les années 1984. Une intro pétulante. Une main gigantesque comme gantée de cuir noir apparaît du fond de la scène et s’ouvre sur Johnny avec son costume à paillettes. Pour la première fois, des violons accompagnent l’artiste sur scène. La prestation nécessite 4000 projecteurs. Johnny Hallyday fredonne une reprise poignante du « Ne me quitte pas » de Brel et « meurt ». Ces différentes interprétations se font de façon violente et spectaculaire pour la troisième fois de sa carrière sur scène.

AC/DC au Pavillon de Paris en 1979

Le pavillon de Paris, une salle de nos jours disparue pouvait accueillir à l’époque près de 10 000 personnes. Ce jour là, AC/DC y fit son entrée pour lancer la tournée mondiale liée à son fameux album « Highway to hell« . Il s’agissait d’un show électrique, constituant l’une des dernières prestations du chanteur Bon Scott. Lors de ce concert en pleine inflation des tarifs, le prix de la place n’était que 45 francs, soit 7 euros.

Madonna en concert géant au Parc de Sceaux en 1987

Le 29 août 1987, un concert de Madonna a été prévu dans le cadre du « Who’s That Girl Tour ». Ce dernier se déroula devant un nombre impressionnant de personnes, soit 130.000 en tout. Le site prévu pour l’événement n’étant pas équipé pour une telle foule, les parkings firent défaut. A la fin du concert, des dégradations volontaires survinrent et la foule mit des heures à sortir de l’enceinte. De nos jours, le Parc de Sceaux opte pour la musique de chambre du Festival de l’Orangerie. Mais à l’époque, avant même le concert de Madonna, des dizaines de milliers de fans se pressèrent sur les gradins naturels de ce site pour assister aux concerts de bon nombre d’artistes en 1983.

The Rolling Stones à Hyde Park en 1969

Ce fût l’un des rares concerts gratuits en plein air ayant marqué l’année 1969 à Hyde Parken. Le 5 juillet 1969, devant près de 500.000 personnes, Mick Jagger lit un poème de Percy Shelley à la mémoire du multi instrumentiste Brian Jones. Ce dernier décédé tout juste deux jours auparavant. C’est lors de ce concert que son remplaçant Mick Taylor fit toute sa première apparition. S’y bousculeront des classiques comme « I can’t get no (satisfaction)« , « Honky Tonk Women » ou « Sympathy for the devil« .

LFO à La Défense en 1992

Ce concert fut la première rave officielle française où se produisirent des DJ’s comme Laurent Garnier, Pacman. Environ 4.000 personnes sont réunies dans un espace souterrain de La Défense. Tous prennent des notes et la plupart s’impliqueront d’une manière ou d’une autre dans la « rave culture ».La captation d’une partie de ce concert donnera aussi lieu à un CD live hors commerce en édition très limitée.

Share:
© parisconcertgratuit.com | Tous Droits Réservés